Mariano Vargas: Soltanto Madonne

Mon œuvre parle des femmes et de la beauté

Tout au long de l’histoire l’humanité a contracté une dette importante envers le genre féminin, bien qu’aujourd‘hui on constate des abus dans l’apparente normalité qui règne entre les deux sexes.

Mes images viennent du profond respect que je ressens pour la femme et de cette nécessité  de découvrir, d’exprimer et de sublimer la passionnante beauté d’une femme dénudée.

Il y a quelques années j’étais orienté vers les madones. Les madones actuelles, proches du pop art, sont représentées avec des objets contemporains en alternant avec une esthétique Renaissance.

MARIANO VARGAS marche et respire avec les sens et une allusion permanente à la beauté.

L’appareil photo est un peu plus que le remplaçant du pinceau. Il utilise sans complexe des outils pour s’approcher de la perfection des lignes et des couleurs. Il construit des scénarios, l’ornement, le déshabillage, en étudiant chaque point de lumière. L’arrière- plan attire le regard, sans dénaturer le modèle principal. Cette alchimie évoque une pureté émotionnelle très intense.

La mise en scène de ces tableaux, et les costumes renforcent la beauté intemporelle de ses modèles
La beauté est prise au piège par des femmes uniques à la silhouette énigmatique.

Dans son œuvre MARIANO VARGAS construit un monde combinant tradition et le contemporain.

L’ambigüité de son travail se traduit par des combinaisons d’impressions surréalistes imprévues mais possibles qui prennent place dans des espaces oniriques mais reconnaissables.
L’érotisme est aussi très présent mais élégant. Grâce à une technique impeccable, il montre un sens de la composition dérivée de la tradition.

Malgré la lumière presque artificielle les expressions des visages et la construction de l’espace sont particulièrement travaillées.

MARIANO VARGAS s’inspire des peintures classiques pour en faire des œuvres d’art érotique. Le photographe espagnol se réapproprie la Vierge en la transformant en une femme tatouée dans le style japonais. Il n’hésite pas à mettre dans les bras  de la dame à l’Hermine de Vinci un chien robot. Il allie le passé et présent dans des formats verticaux  qui invitent le spectateur à participer au jeu de la séduction.

MARIANO VARGAS s’est toujours senti inspiré par les grands maîtres de a peinture comme Raphaël, Boticelli ou de Vinci plus que par des photographes, bien que le travail de Helmut Newton, Bob Carlos Clark et de quelques autres génies de la photographie  ont été très importants dans son éducation de photographe.

MARIANO VARGAS a travaillé dans le monde de la mode et de la publicité, il y a quelques années.

Il a travaillé en noir et blanc avec des modèles hommes et femmes avec un érotisme et une beauté provocante à couper le souffle sans tomber dans un porno trash comme certains de ses contemporains.
Il s’est fait remarquer par ces photographies et son énorme talent

MARIANO VARGAS vit sur la côte de l’Andalousie  entre la Méditerranée et l’Atlantique. Un lieu de lumière  ou les verts et les bleus s’entrelacent et où la hâle n’est pas au goût du jour.

Publié par Eric SIMON  - Catégories :  #Photographie Contemporaine

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *